fbpx

Liette - Le brancard de 70 ans

WeStretch s'adresse vraiment à tout le monde et à tous les corps.

Dans notre recherche pour découvrir qui sont nos utilisateurs "principaux", nous avons découvert une telle variété de personnes. De notre premier utilisateur connu atteint d'une infirmité motrice cérébrale aux grands-mères qui n'ont jamais fait d'exercice, en passant par les pères qui ont l'esprit de compétition, les jeunes de 20 ans qui ont la bougeotte dans leur canapé et les danseurs de classe mondiale, l'éventail est stupéfiant ! Nous voulons partager avec vous l'histoire de Liette, une brancardière de 70 ans qui est une grand-mère qui a la joie de vivre.

 

Liette, connue sous le nom de Mimi par sa famille, n'a jamais été une athlète. Elle est très petite, mais avant d'essayer WeStretch, l'exercice ne faisait pas partie de sa vie. Elle allait faire ses courses à 7 heures du matin le samedi et promenait son petit chien de temps en temps, mais c'était la seule chose qu'elle faisait.

 

Nous avons fait asseoir Liette un après-midi pour connaître son histoire et savoir comment elle est devenue l'une de nos brancards habituels.

 

Un portrait de Liette avec les yeux fermés.

 

L'histoire de Liette

 

"Je m'appelle Liette. Je suis la maman de Josée* et je suis une stretcheuse de 70 ans. J'ai commencé à utiliser WeStretch il y a environ un an, juste avant Noël et la raison pour laquelle j'ai commencé à utiliser WeStretch était de faire fonctionner les articulations.

 

Il devenait de plus en plus difficile de bouger et de faire tout le reste, alors j'ai commencé à m'étirer et à marcher. Louie, le chien de Josée, et moi, nous marchons encore beaucoup, mais pas autant parce qu'il commence à faire froid.

 

Quand on commence à 50 ans, c'est facile. A 60 ans, c'est encore facile, mais à 70 ans, ha, c'est moins facile.

 

J'ai de bons et de mauvais jours. Je ne vais pas mentir, c'est parfois une lutte, mais je continue, en faisant ce que je peux.

 

Je fais les étirements dont j'ai besoin sur le moment, mais je peux en faire d'autres pendant la journée. C'est généralement le cou, la cheville ou l'épaule, alors je ne fais que ces étirements quand j'en ai besoin.

 

Les jours où je ne suis pas très bien ou que je ne m'étire pas beaucoup, je mets ça sur le compte du temps, mais dans l'ensemble, c'est ce que c'est, non ? Je ne vais pas avoir 20 ans à nouveau, donc... Dans l'ensemble, c'est bien.

 

Liette assise sur le canapé, portant un pull WeStretch, avec un sourire sournois sur le visage.

 

Utilisation de WeStretch par une personne de 70 ans

 

J'ai des vertiges, et cela interfère avec les étirements que je peux faire, donc je ne fais pas 5 ou 6 étirements dans l'application.

 

Ce qu'Ada explique est très clair et facile à suivre. Je fais ce que mon corps peut faire, donc si je veux en faire plus pendant la journée, je le fais.

 

Quand j'ai commencé, je pense que j'ai commencé à 4 ou 5 minutes et j'ai pensé "Oh mon Dieu", mais maintenant je fais 15 minutes. C'est aussi juste le temps que j'ai.

 

15 minutes, c'est bien pour l'instant, mais je pourrais probablement aller jusqu'à 20. J'aime le faire le matin, mais maintenant que mes petites-filles n'ont plus besoin d'être conduites à l'école, j'ai un peu plus de temps car je suis lente le matin.

 

Je me réveille, je prends ma tasse de café, et une heure plus tard, je m'étire. Une fois que je l'ai fait, je passe chez Josee, j'emmène Louie (ci-dessous) et nous allons nous promener.

 

Louie, le chien, regarde fixement la caméra.

 

S'étirer comme une personne de 70 ans.

Je le ressentirais dans mon corps si j'arrêtais de m'étirer, car on s'y habitue. C'est une bonne habitude et elle me manquerait.

 

Parfois, comme la semaine dernière, je pense avoir oublié deux fois. Pendant la semaine, je le marque sur mon frigo. Je pense, ok, le 11 décembre à ce moment-là, parce que parfois je me demande si je l'ai fait ou pas.

 

Vous savez, à 70 ans, on a parfois la tête ailleurs ! Je le note, comme ça si je suis occupé à faire une chose ou une autre, je n'oublierai pas. Ça m'énerve si j'oublie, parce qu'alors je reviens à la première et je casse ma série !

 

Une fois, je crois que ma série a atteint 70 et puis j'ai oublié. Le lendemain, retour à la case départ, mais ce n'est pas grave. Ce n'est pas quelque chose que je fais pour les points, mais plutôt quelque chose que je fais pour moi-même.

 

Pour certaines personnes, les points sont une motivation, mais pas pour moi. Je vois ça comme si la cheville ne voulait pas travailler, nous allons travailler sur cette cheville.

 

C'est tout et c'est tout. Sinon, il ne serait pas facile de marcher ou de se pencher correctement.

 

Liette tend les bras vers le haut et penche la tête pour regarder en haut et sur le côté.

 

L'incident de la fenêtre

 

Il n'y avait que Louie et moi un matin, car la famille était en vacances. Je suis allé au garage, et la porte s'est fermée et verrouillée sur moi. Malheureusement, je n'avais pas ma clé avec moi.

 

J'ai essayé de crocheter la serrure, de trouver un autre moyen d'ouvrir la porte, mais non. Je savais que la fenêtre de la buanderie était ouverte d'environ 10 cm. Heureusement, j'ai trouvé quelque chose pour couper la moustiquaire, j'ai poussé sur la fenêtre et puis j'ai rampé à l'intérieur. J'ai atterri sur la machine à laver et suis allé de la machine à l'évier...

 

C'était une sacrée expérience, mais vous devez faire ce que vous avez à faire. Tout ce que j'avais en tête, c'est que j'avais laissé quelque chose sur la cuisinière et que Louie était tout seul... Je suis montée de la buanderie et Louie était tout excité. "Oh, elle est de retour ! Elle est sortie par cette porte et maintenant elle remonte de la cave !"

 

Eh bien, vous savez que l'évier était entre la machine à laver et le sèche-linge. Je pensais que c'était un évier à l'ancienne, tu sais, un de ces gros trucs, mais non. Il avait des pieds en plastique.

 

Il s'est cassé et je suis tombé.

 

J'ai atterri directement sur le tapis de course. Mon épaule était douloureuse, mais heureusement rien d'autre. Il est sept heures moins le quart du matin, alors j'ai décidé que j'allais bien, j'ai éteint la cuisinière et je suis allé marcher. C'était ça.

 

J'étais probablement bien car j'ai fait beaucoup d'étirements. En passant par la fenêtre, j'ai aussi dû faire beaucoup d'étirements parce que je ne voulais pas me tenir sur la machine à laver, alors je me suis étiré en angle et j'ai atterri dans l'évier.

 

Maintenant que j'y pense, j'aurais pu vraiment me blesser. J'aurais pu tomber en arrière et atterrir sur le sèche-linge, mais je m'en suis bien sortie !

 

La fenêtre par laquelle Liette a grimpé pour sauver Louie.

 

Le conseil de Liette pour les autres brancardiers seniors.

 

Quant à WeStretch, je dis d'essayer. Je veux dire, au niveau de ma petite-fille, elle pourrait passer par toutes les poses, tous les étirements sans problème.

 

Mais en vieillissant, on fait ce qu'il faut pour réparer ce qui ne va pas dans son corps. C'est à chacun de décider.

 

Cela ne va pas s'améliorer du jour au lendemain parce que ce n'est pas "essayez une fois et c'est réparé". Non, il faut le faire tous les jours et en faire une habitude.

 

Ce n'est pas différent des gens qui vont se promener au milieu de la matinée. Ils se promènent tous les jours. Vous devriez donc faire la même chose avec vos étirements. Fixez une heure pour pouvoir vous en souvenir.

 

En parlant de ça, je ne pense pas l'avoir fait ce matin, parce qu'on faisait les courses et tout. Je vais vérifier mon frigo et si je vois le 12 décembre, c'est bon. Sinon... je ferais mieux de rentrer à la maison et de m'étirer !

 

Liette faisant une fente devant le sapin de Noël.

 

L'impact sur sa vie.

 

J'ai fait 447 routines... Cela ne semble pas beaucoup, mais on peut faire beaucoup de choses en quinze minutes, alors je peux imaginer que si je fais vingt ou vingt-cinq minutes, cela s'additionne vraiment à la fin de la semaine. Je suis content de cela.

 

J'aime marcher. L'été, quand ils étaient partis, Louie et moi étions sur le sentier trois fois par jour. Nous faisions de longues promenades. En hiver, en ce moment, c'est comme je l'ai dit - mon corps ne peut plus supporter le froid.

 

Mais vous savez, juste pour moi, si je veux faire une deuxième routine, je le fais. Si je ne peux pas sortir faire une promenade ou autre, je le fais. Je veux dire, c'est quinze minutes, donc ça ne prend pas longtemps.

 

Les gens devraient l'essayer. Ada est très bien car elle est très claire et j'aime vraiment WeStretch.

 

Liette s'étire dans une pose de chat tout en jouant avec Louie le chien.

 

Pensées finales.

 

J'ai une dernière histoire. Une fois, l'été dernier, la famille était en vacances.

 

J'étais là pour m'occuper de Louie et je me suis allongé sur le sol pour faire mes étirements. Louie était tout excité alors j'ai crié, "Je ne suis pas malade, je ne suis pas mort ou quoi que ce soit... Je m'étire juste, Louie !"

 

Globalement, je suis satisfait de WeStretch. Je suis content du résultat et je suis content de l'application. Essayez-la, car elle fonctionne.

 

Je n'ai jamais été une personne à aller à la salle de gym ou autre et toute ma vie je n'ai pas fait d'exercice. Non, je viens juste de commencer. C'est pourquoi je suis assez content de moi."

 

Liette rit en s'étirant sur le sol.

 

 

*WeStretch chef du marketing

 

Écrit et interviewé par Kayla Willsey

 

Mis à jour le 21 mai 2021